miniaturowa-fraga.jpg

A la une

Forum VI

 

Paris, La Défense, 1-3/10/2014

Cliquez sur l’affiche pour télécharger la plaquette.

Plus d’information :

http://cit2014.sciencesconf.org/?lang=fr

 

Inscrivez-vous en tant qu’auditeur

 

separation-grand.jpg

Appels à articles ouverts

  • Marché et Organisations

Titre : Stratégies de développement des entreprises à l’international

  • Numéro spécial : Innovations. Revue d’économie et de management de l’innovation

Titre : Gestion des connaissances et nouveaux modèles d’innovation : interaction, collaboration, ouverture

Titre : La créativité entrepreneuriale

  • Collection Business & Innovation, Peter Lang

Smart Innovations

Livre collectif à la suite de la Journée Innovation 2014. Envoyez votre texte à rri@univ-littoral.fr avant le 30 septembre 2014.

separation-grand.jpg

Les manifestations :  

Devenez membre du RRI et participez pleinement aux activités du Réseau !

Bulletin d’adhésion 2014

 

Nous suivre :

linkedin facebook email

Edito du mois de septembre 2014

Septembre 2014, « Crise, innovation et transition », par Nadine Levratto*

Depuis la chute de Lehman Brothers en septembre 2008, la crise que traversent les économies est présentée comme le résultat d’un dérèglement de la sphère financière qui se serait diffusé dans l’ensemble de l’économie. Cette priorité donnée à la dette, aux taux d’intérêt et à la régulation financière engendre une réflexion salutaire sur les excès auxquels a conduit la financiarisation presque sans limite de nos économies. Elle conduit cependant à minorer les causes productives et organisationnelles de cette panne de croissance comme si l’économie réelle n’était que le reflet de l’économie financière, idée en contradiction avec l’économie politique la plus (néo-)classique.
A y regarder de plus près, cette responsabilité exclusive de la finance ne tient pas. D’abord les performances des entreprises ont commencé à se dégrader bien avant 2007, ensuite l’accroissement du nombre de défaillances d’entreprises a précédé la vague de faillites bancaires, enfin, dans nombre de pays, la détérioration des conditions d’accès à l’emploi, le gel des salaires et le creusement des inégalités ont favorisé la multiplication d’innovations financières destinées à faciliter la consommation des ménages. Les fameux crédits subprimes sont emblématiques de ces produits.

Si les difficultés de la sphère productive ont précédé la tempête financière une autre lecture de la crise est possible. Elle repose sur l’idée que les stratégies de réduction des coûts, du travail notamment, mises en œuvre par les entreprises n’ont pas permis d’atteindre le graal de la croissance et de la compétitivité. Pas plus que les exonérations de cotisations sociales en faveur de l’emploi peu qualifié qui les ont relayées n’ont permis de réduire visiblement le taux de chômage.
Si quelques voix s’élèvent pour souligner l’importance de la compétitivité hors-prix, liée à la qualité des produits, leur degré de nouveauté, leur spécificité, etc., leur portée reste limitée. Dans ce domaine la France est pourtant bien loin du sacro-saint modèle allemand : la R&D plafonne à 2,1 % du PIB en France contre 2,8 % en Allemagne. Ce différentiel est encore plus marqué si l’on considère les dépenses en R&D du secteur privé qui, en 2008, atteignaient 31 milliards d’euros en Allemagne contre 15 en France. L’innovation est pourtant un moteur de la performance des entreprises comme le montre l’évolution comparée de la productivité des facteurs qui a diminué de 2 points entre 1999 (base 100) et 2012 alors que, parallèlement, elle augmentait de 8 points en Allemagne .

La spécialisation du modèle industriel français dans un niveau moyen de gamme des produits a rendu les entreprises plus vulnérables aux variations de prix que ne le sont leurs concurrents ou homologues allemands. Ces derniers se sont partiellement affranchis des contraintes de coût par un positionnement sur des segments de marché haut de gamme et innovants. Comme l’avaient montré Salais et Storper dans leur ouvrage de référence « Les Mondes de Production », sur ces marchés la coordination entre acteurs s’opère par la qualité plus que par les prix.

L’argument de la baisse du taux de marge pour expliquer le recul de la position des entreprises françaises en matière d’innovation ne tient pas si l’on considère d’une part que la hausse du taux de marge des entreprises entre 1994 et 2002 n’a pas été accompagnée d’une hausse des dépenses de R&D et d’autre part que les dividendes ont considérablement augmenté sur la dernière décennie. Bilan de l’affaire, les dépenses en R&D qui représentaient 44 % des dividendes en 1992, n’en représentent plus qu’environ 25 % aujourd’hui .

La transition à laquelle appelle la crise ne pourra se faire en prolongeant ou renforçant les anciens modèles productifs et instruments de politiques publiques. L’incitation à l’innovation sous toutes ses formes ne peut se limiter à la mise en œuvre d’un crédit d’impôt recherche au coût exponentiel. La transition énergétique, le passage à une économie plus sobre, les circuits courts et le développement d’écosystèmes de production localisés sont autant de projets qui permettent de développer des activités permettant de limiter les contraintes extérieures tout en réduisant l’empreinte écologique. Le développement de ces nouveaux domaines appelle une transformation en profondeur des entreprises, des relations inter-entreprises, du lien entre firmes et territoires ainsi que la définition d’un cadre légal et réglementaire favorable.

En définitive, la transition appelle une stratégie d’innovation productive et institutionnelle qui permette de sortir d’un modèle économique et de s’engager sur la voie d’une véritable nouvelle économie.

* EconomiX, CNRS-Université de Paris Ouest, Nanterre, La Défense, Centre d’Etudes de l’Emploi

Forum Innovation VI 2014 : http://cit2014.sciencesconf.org/

Revues du RRI : dernières parutions…

JIE_15 Science and Innovation  

Journal of Innovation Economics & Management

n°15, 2014/3

Editeur: De Boeck Supérieur

M&O21 La Chine innove. Politiques publiques et stratégies d’entreprise
 

Marché et Organisations

n°21, 2014/2
Editeur: L’Harmattan

Inno045 Jean-Baptiste Say et la libération des forces de production 

Innovations. Revue d’Economie et de Management de l’Innovation

n°45, 2014/3
Editeur: De Boeck Supérieur

Vient de paraître : ouvrages…

services et environnement

Services et environnement. Les enjeux énergétiques de l’innovation dans les services

Charlotte Fourcroy

 

Collection: Business and Innovation - volume 10

Année de publication: 2014

systemic crisis

Beyond the Systemic Crisis and Capital-Led Chaos. Theoretical and Applied Studies

Rémy Herrera, Wim Dierckxsens, Paulo Nakatani (dir.)

 

Collection: Business and Innovation - volume 09

Année de publication: 2014

jie-new1.jpg

Innover ou périr. Paroles d’experts 

Laurice Alexandre-Leclair, Florin Paun, Ingrid Vaileanu-Paun

Préface de Dimitri Uzunidis
Avant-propos d’Isabelle Laudier

L’Esprit Économique - Economie et Innovation
Année de publication: 2014

 

Appels à articles

i-remi

Numéro spécial : Innovations. Revue d’économie et de management de l’innovation

Titre : Gestion des connaissances et nouveaux modèles d’innovation : interaction, collaboration, ouverture

  • Date limite de soumission d’un résumé : 15 juillet 2014

Titre : La créativité entrepreneuriale

  • Date limite de soumission : 1 septembre 2014

Il y aura deux numéros pour chacun, 1 en français et 1 en anglais. To download the Call for papers for the Journal of Innovation Economics & Management: http://rrien.univ-littoral.fr/?p=21

separation-grand.jpg

M&O

Titre : Stratégies de développement des entreprises à l’international

Coordonné par Laurice Alexandre-Leclair

  • Date limite de soumission d’article complet : 31 mars 2015

Manifestations & Colloques de partenaires

Workshop International

Marchés mondiaux de gaz naturel : Enjeux, Stratégies d’acteurs et Impacts

Organisé par l’EPSECG en partenariat avec l’AIG et en collaboration avec le Laboratoire de Recherche sur les Economies Euro-méditerranéennes (LAREEM) de l’Université d’Oran

  • Date : 1er et 2 décembre 2014
  • Lieu : Oran, Algérie

Contacts : workshop@especg-oran.dz ; benabbou.senouci@espcg-oran.dz ; senouci.ben@gmail.com

separation-grand.jpg

riquePME

Colloque Risque et PME

Lyon, 1er et 2 avril 2015

separation-grand.jpg

gsisc

Academic Workshop “Green and sustainable innovations in Smart Cities: Business Models and Ecosystems

Colloque GSISC, Nice, 6th February, 2015

separation-grand.jpg El magrheb

Colloque international sur l’Employabilité et l’Innovation dans les Universités du Maghreb

Date : 20, 21 et 22 Novembre 2014

Lieu :  Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales Kénitra, Maroc

Contact : Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales Kénitra, Campus universitaire Maamora  BP: 2010,  Kénitra, Maroc.

Tél : +212 537 329 218, Fax : +212 537 329 218, site : http://www.univ-ibntofail.ac.ma/

Courriel : colloque.employabilite@gmail.com

separation-grand.jpgSocial sustainability through competitiveness with qualitative growth

Club of Sophia Forum, 3r edition

Sofia, Bulgaria, October 17-18, 2014

separation-grand.jpg Conférence Energie Montpellier 2014/Montpellier Energy Conference 2014 Regulation and Energy Markets: Beyond Failures

Date : 20 et 21 novembre 2014

Lieu : Université Montpellier 1, Faculté d’Economie, Espace Richter Montpellier, France

Date limite de soumission de résumé par mail : 31 mai 2014
Deadline for abstract submission by email: 31 May 2014