miniaturowa-fraga.jpg

A la une

fr-prochain-seminaire1.jpg

gala 2014

Smart Innovations.
Intelligence territoriale et ville entrepreneuriale

 

De 14h à 17h, 15 décembre 2014

Cité des Sciences (Salle Agora), 30 Avenue Corentin Cariou, 75019 Paris

 

Consulter les présentations des intervenantsseminaire-bas.jpg

separation-grand.jpg

L’adhésion au RRI : La campagne 2015 est lancée !

Devenez membre du RRI et participez pleinement aux activités du Réseau !

Bulletin d’adhésion 2015

separation-grand.jpg

Appels à articles ouverts

  • Marché et Organisations

Titre : Stratégies de développement des entreprises à l’international

  • Numéro spécial : Innovations. Revue d’économie et de management de l’innovation

Titre : L’innovation frugale : Questions à l’économie de l’innovation et enjeux pour la protection de la propriété intellectuelle

Titre : Technosciences, économie, société : tensions entre « culture émancipatrice » et innovation triomphante

Titre : Gestion des connaissances et nouveaux modèles d’innovation : interaction, collaboration, ouverture

Titre : La créativité entrepreneuriale

  • Collection Business & Innovation, Peter Lang

Smart Innovations

Livre collectif à la suite de la Journée Innovation 2014. Envoyez votre texte à rri@univ-littoral.fr avant le 30 septembre 2014.

separation-grand.jpg

Les manifestations :

Le Réseau de Recherche sur l’Innovation vous remercie pour votre soutien t vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année!

A très bientôt !

 

 

Nous suivre :

linkedin facebook email

Edito du mois de décembre 2014

« De l’importance de l’entrepreneuriat low-tech », par Sophie Reboud*, Tim Mazzarol**

La littérature académique et la littérature professionnelle sont d’accord pour dire que les entreprises low-tech (l’OCDE les définit comme investissant moins de 3% de la CA en R&D) et les entreprises high-tech n’innovent pas de la même façon : ces différences se retrouvent non seulement sur le type d’innovations développées, mais aussi dans le management du processus de commercialisation de ces innovations.

Par ailleurs, leur taille réduite et la limitation de leurs ressources encouragent les petites entreprises à adopter un processus d’organisation plus informel, mobilisant les liens personnels et les réseaux de leurs dirigeants, s’appuyant sur des sources de conseils non traditionnelles comme les amis ou les collègues de travail. Ceci semble d’ailleurs être particulièrement le cas dans les secteurs low-tech et mid-tech.

En dépit de l’importance de ces secteurs low et mid-tech, l’essentiel de l’attention des gouvernements se porte généralement sur ce qu’on a pu appeler le “Modèle de la Silicon Valley”. Pourtant de plus en plus d’études montrent que ce modèle d’entreprise high-tech, généralement financé par capital risque, n’est pas la seule approche choisie par les PME pour innover. De nombreuses petites entreprises innovantes grandissent et se développent sans faire appel à des financements externes. Tout indique donc que des PME plus “ordinaires” innovent, en s’autofinançant la plupart du temps, et contribuent de façon non négligeable au développement économique national. Mais bien que l’innovation soit réputée prendre plusieurs formes (dont des innovations organisationnelles par exemple), elle est la plupart du temps mesurée par l’innovation produit uniquement, ce qui entraine une sous-estimation de la production d’innovation par les petites entreprises et par les entreprises low-tech.

La capacité des petites entreprises à s’engager avec succès dans l’innovation et la commercialisation de leurs innovations est cependant souvent contrainte par leur manque de ressources, par la faiblesse ou le caractère non systématique de leur marketing ou de leur management, et par l’utilisation maladroite de conseillers externes. En dépit de dizaines d’années de recherche en management de l’innovation, il reste difficile d’identifier des résultats clairs ou récurrents, ou même un ensemble cohérent de conseils pour les dirigeants à ce sujet.

Et pourtant, les résultats montrent que les petites entreprises peuvent être des innovateurs actifs en dépit de leur taille ou de la limitation de leurs ressources. Le financement de l’innovation dans les secteurs low-tech, par exemple, est largement basé sur l’autofinancement, avec peu de recours au financement par capital. Les innovateurs low-tech diffèrent aussi des innovateurs high-tech en termes de structure ou d’orientation marché. Les entreprises high-tech semblent en effet souvent plus préoccupées par la conquête de parts de marché, et par la recherche de financements externes. L’équilibre entre des compétences scientifiques et techniques d’une part et marketing et finance d’autre part, bien que valable quels que soient les secteurs, semble moins courant dans les petites entreprises des secteurs low-tech. Pour autant, le succès des nouvelles entreprises, y compris dans les secteurs low-tech, peut dépendre lourdement de la capacité d’adaptation et d’anticipation de leurs dirigeants. Les petites entreprises low-tech sont souvent à la recherche de soutien voire de pré-engagement de clients. Mais leurs décisions de commercialisation de ces innovations restent souvent très intuitives.

Pour un certain nombre de raisons, depuis les difficultés liées à la mesure de l’innovation, jusqu’à la visibilité moindre des innovations incrémentales, l’entrepreneuriat low-tech et les activités innovantes des PME low-tech sont très souvent sous-estimées. Même si une bonne partie de l’activité économique est le fuit de petites entreprises low-tech dans le monde entier, les start-ups high-tech sont plus visibles et mieux soutenues par les gouvernements.

De plus en plus d’études suggèrent qu’un niveau élevé d’innovation est mené par de petites entreprises qui ne sont ni des Gazelles ni des entreprises du secteur des hautes technologies. Il semble donc que plus de travail serait nécessaire pour développer une taxonomie universelle et robuste pour mieux identifier les PME engagées dans une démarche d’innovation. Plus de travail est nécessaire pour développer la compréhension de ces PME, mais il est déjà clair qu’elle conduira à une plus grande reconnaissance des PME “Ordinaires”, tant auprès des cercles académiques qu’économiques.

* Groupe ESC Dijon Bourgogne, France, Research Network on Innovation, Sophie.Reboud@escdijon.eu
** University of Western Australia, tim.mazzarol@uwa.edu.au

Revues du RRI : dernières parutions…

JIE_15 Science and Innovation  

Journal of Innovation Economics & Management

n°15, 2014/3

Editeur: De Boeck Supérieur

M&O21 La Chine innove. Politiques publiques et stratégies d’entreprise
 

Marché et Organisations

n°21, 2014/2
Editeur: L’Harmattan

Inno045 Jean-Baptiste Say et la libération des forces de production 

Innovations. Revue d’Economie et de Management de l’Innovation

n°45, 2014/3
Editeur: De Boeck Supérieur

Vient de paraître : ouvrages…

philo rurale

PHILOSOPHIE RURALE. Ou économie générale et politique de l’agriculture, réduite à l’ordre immuable des loix physiques et morales.
 

Edité par Romuald Dupuy et Pierre Le Masne

Collection : Naissance de l’économie politique, Slatkine Erudiction - Genève

Année de publication: 2014

DRH innov

Le DRH innovateur. Management des ressources humaines et dynamiques d’innovation 

Faïz Gallouj, François Stankiewicz (dir)

Collection: Business and Innovation - volume 11

Année de publication: 2014

services et environnement

Services et environnement. Les enjeux énergétiques de l’innovation dans les services 

Charlotte Fourcroy

Collection: Business and Innovation - volume 10

Année de publication: 2014

Appels à articles

i-remi

Numéro spécial : Innovations. Revue d’économie et de management de l’innovation

Titre : L’innovation frugale : Questions à l’économie de l’innovation et enjeux pour la protection de la propriété intellectuelle

  • Date limite de soumission d’un résumé : 15 janvier 2015

Titre : Technosciences, économie, société : tensions entre « culture émancipatrice » et innovation triomphante

  • Date limite de soumission d’un résumé : 15 janvier 2015

Titre : Gestion des connaissances et nouveaux modèles d’innovation : interaction, collaboration, ouverture

Titre : La créativité entrepreneuriale

 

Il y aura deux numéros pour chacun, 1 en français et 1 en anglais. To download the Call for papers for the Journal of Innovation Economics & Management: http://rrien.univ-littoral.fr/?p=21

separation-grand.jpg

M&O

Titre : Stratégies de développement des entreprises à l’international

Coordonné par Laurice Alexandre-Leclair

  • Date limite de soumission d’article complet : 31 mars 2015

Manifestations & Colloques de partenaires

8e proximite

8ème édition des Journées de la Proximité

“Construire les proximités dans un monde global : enjeux territoriaux, organisationnels et sociétaux”

Date : 20-22 mai 2015
Lieu : Université François Rabelais de Tours, Campus des 2 Lions

  • Soumission des propositions de communication ou de session spéciale : 30 novembre 2014

 Informations : http://citeres.univ-tours.fr/proximites2015

separation-grand.jpg

riquePME

Colloque Risque et PME

Lyon, 1er et 2 avril 2015

separation-grand.jpg

gsisc

Academic Workshop “Green and sustainable innovations in Smart Cities: Business Models and Ecosystems

Colloque GSISC, Nice, 6th February, 2015

separation-grand.jpg

Workshop International

Marchés mondiaux de gaz naturel : Enjeux, Stratégies d’acteurs et Impacts

Organisé par l’EPSECG en partenariat avec l’AIG et en collaboration avec le Laboratoire de Recherche sur les Economies Euro-méditerranéennes (LAREEM) de l’Université d’Oran

  • Date : 1er et 2 décembre 2014
  • Lieu : Oran, Algérie

Contacts : workshop@especg-oran.dz ; benabbou.senouci@espcg-oran.dz ; senouci.ben@gmail.com

separation-grand.jpg

El magrheb

Colloque international sur l’Employabilité et l’Innovation dans les Universités du Maghreb

Date : 20, 21 et 22 Novembre 2014

Lieu :  Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales Kénitra, Maroc

Contact : Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales Kénitra, Campus universitaire Maamora  BP: 2010,  Kénitra, Maroc.

Tél : +212 537 329 218, Fax : +212 537 329 218, site : http://www.univ-ibntofail.ac.ma/

Courriel : colloque.employabilite@gmail.com

separation-grand.jpg Conférence Energie Montpellier 2014/Montpellier Energy Conference 2014 Regulation and Energy Markets: Beyond Failures

Date : 20 et 21 novembre 2014

Lieu : Université Montpellier 1, Faculté d’Economie, Espace Richter Montpellier, France

Date limite de soumission de résumé par mail : 31 mai 2014
Deadline for abstract submission by email: 31 May 2014

separation-grand.jpgSocial sustainability through competitiveness with qualitative growth

Club of Sophia Forum, 3r edition

Sofia, Bulgaria, October 17-18, 2014